Balade botanique en montagne

Notre premier jour à Munduk est consacré à la découverte de la montagne et des campagnes avoisinantes.

Nous retrouvons de suite des clous de girofle séchant au soleil, l’odeur est délicieuse et entêtante.

8182015142948

Les habitants trient et égrènent les clous81820158402481820158418Nous finissons par avoir la réponse à notre question, buisson, arbuste ou arbre  ? 8182015143539

Un panier au pied d’un arbre nous avait mis sur la voie
81820158413381820158422

Là il est clair que les bourgeons floraux, qui séchés donneront le clou de girofle que l’on connait, proviennent d’un arbre, très grand de surcroît.  81820158431818201584229

Du coup nous en voyons maintenant partout. Cela explique aussi ces grandes échelles de bambou entrevues souvent 818201583912818201584443

Une promenade dans les villages nous permet d’admirer les offrandes au seuil des maisons818201584516818201584541818201584414Mais nous découvrons alors une variété extraordinaire de plantes inconnues pour nous.

Un papayer81820158468

Après avoir vu des canneliers, des avocatiers, des goyaviers, des muscadiers, pieds de vanille et lemongrass …. nous découvrons les cacaoyers818201584928818201584943

Sur cette gousse ancienne on voit les fèves 8182015143225Mais à Bali le plus étonnant est le caféier. 818201584632818201584841818201584742818201584823

Le café le plus cher du monde, le Kopi Luwak, est recueilli dans les déjections d’une civette, le Luwak, petit mammifère amateur de café. Cela lui donne des arômes incomparables civet-eating_1366871b8182015143132

Leave a Comment