Currently browsing category

Valparaiso

La Sebastiana

A Valparaiso Pablo Neruda avait une maison qu’il avait décorée et marqué de son empreinte, La SebastianaLa maison est maintenant un musée habité par la présence de Pablo Neruda. Ici la porte d’entrée de sa demeure. Le séjour et sa magnifique cheminéeLa fameuse vache de porcelaine où il concoctait son célèbre punchLa carte d’Amérique présente dans l’entrée de la maison. Une carte établie pour un roi de France où la Californie est une île. La vue de la ville et du port est exceptionnelle de son bureau. Il traduit bien l’attachement de Pablo à la mer

Promenade en ville

Dans la ville chargée d’histoire, on trouve fréquemment des traces des activités maritimes. Aussi des maisons et monuments riches du passéOn y retrouve des quartiers populairesEt des marchés

Art de rue à Valparaiso

Ces graffitis qui nous ont impressionné depuis le début donnent l’impression d’un musée en plein air. 

La vieille ville, essentiellement le Barro Alegre, compose un tableau coloré dans le soleil couchant. Les artistes sont toujours à l’oeuvre …La promenade dans les Barros est rude, les rues ont des pentes impressionnantes alternées d’escaliers escarpés. Heureusement quelques ascenseurs sont encore en service pour la modique somme de 100 pesos (13 cts d’euros)Les dessins recouvrent presque tous les murs et sont magnifiquesTiens des tournesols….Nous avons profité des tours de ville gratuits comme souvent en Amérique du Sud. Le jeune étudiant qui nous guidait nous a éclairé sur le sens de ces dessins. 

Lors de la dictature, ces oeuvres souvent contestataires ont été qualifiées de hippies pour les décrédibiliser. D’où cette revendication  ! Des artistes ont été reconnus comme l’italien qui a décoré cette place et dont les oeuvres parsèment le barro. Il a grâce à cela obtenu la nationalité chilienne. 

Valparaiso

Valparaiso, son nom seul fait rêver….

Avant l’arrivée des conquistadors, la région faisait partie du sud de l’Empire Inca.

En 1536, la ville prit le nom sous lequel nous la connaissons aujourd’hui. Celui qui l’a choisit est le capitaine espagnol Juan de Saavedra.

Près d’un siècle après sont arrivés les corsaires et pirates anglais, comme Francis Drake : ils ont mis à sac et ont détruit la région, conservant l’or destiné au Pérou.
À partir de l’indépendance du Chili, la ville est devenue le passage obligé des routes maritimes partant de l’Atlantique et arrivant aux îles et côtes pacifiques.

En 1910, Valparaiso était la capitale économique du Chili. Elle était surnommée « La Perle du Pacifique ».

En juin 2003, la ville a été déclarée Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO

C’est avec beaucoup d’impatience que nous quittons Santiago pour la découvrir …Juste avant Valparaiso, la ville balnéaire de Vina del marLa baie de ValparaisoArrivée à notre hôtel, un peu surpris des décorations que nous prenions pour de simples tagsNous découvrons un vrai travail d’artistesPremière promenade vers le port et la place Sotomayor. Au milieu de cette place une foire des années 70 !!! On retrouve les combis WW hippies et les coccinellesLes friandises locales …Anges gardiens  ??? Nous arrivons au port juste à temps pour une promenade dans la baieUn petit goût de San Francisco, d’ailleurs l’ambiance à Valparaiso nous y a fait penser tout de suiteTiens Iorana, c’est l’île de PaquesN’oublions pas que nous sommes au port officiel de Santiago, toute la flotte est làMais aussi au principal port du pays …Retour à terre

Haut de page