Le Machu Picchu

Le Machu Picchu (qui signifie « Vieille Montagne » en quechua) se situe à 2430 mètres d’altitude dans un cadre extraordinaire et est sans conteste la première attraction touristique du Pérou. 

La plupart des archéologues de notre époque s’accordent sur l’époque de construction du Machu Picchu. Il aurait été érigé par l’Inca Pachacútec, qui était un des plus éminents dirigeants du Tahuantinsuyo. Cet Inca gouverna de 1438 à 1471. La construction de la citadelle remonterait donc au 15e siècle. Cette époque était synonyme de croissance pour nombre de civilisations incas. Selon certains archéologues, la victoire des Incas sur les Chancas aurait même été célébrée dans la zone où fut érigée le Machu Picchu.

Après plusieurs décennies de fort dynamisme et d’activité humaine sur ce site, la vallée du Machu Picchu devint vers la fin du 15e siècle, l’un des derniers refuges des Incas de Vilcabamba. Ces derniers résistèrent très fortement, pendant plusieurs décennies, à la suprématie des conquistadors espagnols. Atahualpa fut le dernier empereur inca à résister. Il fut finalement assassiné par l’Espagnol Pizzaro, marquant ainsi la fin de la civilisation inca.

Au départ de Cuzco nous prenons un bus en direction de Ollantaytambo, remontant la vallée de la Vilcanota en passant par Urubamba.
Nous arrivons au village typique de Ollantaytambo pour prendre le train Perurail qui va nous mener à Aguas Calientes, petit village étape au pied du Machu Picchu Au passage, petite halte à la station Hidroeléctrica, point de départ du Camino del Inca qui mène en quelques heures à Aguas Calientes A 6h du matin, vue du rio Urubamba à Aguas CalientesPetit aperçu de la queue pour prendre les bus pour le Machu Picchu, l’ouverture du site est à 6h …
Heureusement nous avions pris nos billets la veille !Arrivée sur le site, petite inquiétude, la brume envahit le paysage !Très rapidement l’horizon s’éclaircit et l’espoir renaît ….Ça y est, la vue est époustouflante !Nous ne sommes pas seuls sur les chemins …Pour s’y retrouver, le site est immense et nous ne ferons pas l’ascension du Wayna PicchuUne pierre de sacrifices Les murs cyclopéens assemblés avec une impossible précisionLes terrassesLa zone des habitations ou des temples La grande pierre des sacrifices, point de départ de l’ascension du Wayna PicchuRetour dans la vallée du rio Urubamba en fin de journée, des étoiles plein les yeux ….

Haut de page