Kuta, premier contact avec Bali

Nos premiers pas sur Bali sont étonnants.

L’aéroport de Denpasar grouille littéralement de monde, nous sommes assaillis de vendeurs de séjours, de taxis, d’hôtels, d’excursions  …

On ne sais plus où donner de la tête, il faut faire la queue aux taxis officiels pour obtenir le petit papier qui nous mènera à notre hôtel.  Comme d’habitude il n’y a pas de bus. Tout cela le long d’une barrière où une foule brandit une forêt d’affichettes au nom des arrivants.

Nous finissons par charger nos sacs dans le taxi qui s’engage dans une circulation infernale d’autos et surtout de scooters. On nous avait bien prévenu que Kuta était une ville survoltée !

En pleine nuit nous finissons par trouver l’hôtel dans une rue un peu défoncée au milieu d’une impasse. La réception est la chambre du gardien, aucun meuble, matelas à même le sol y compris le photocopieur qui engloutit nos passeports.

Légère inquiétude et échange de regards, quelle surprise pour la chambre  ?

Et surprise certes, mais la chambre est parfaite, balcon, salle de bain, calme, wifi

Nous découvrons un autre visage le lendemain 832015214321

Une mini piscine832015213120

La rue de l’hôtel au soleil832015103344Finalement cet hôtel, Pondok Mirha, est situé dans une rue du centre-ville, parallèle à la fameuse Legians, mais beaucoup plus populaire et sympathique.

 

Leave a Comment